Accueil > Actualité > Mort de la petite Naïma : colère et indignation de toute une région contre la discrimination dans le traitement de cette affaire

Actualité

Mort de la petite Naïma : colère et indignation de toute une région contre la discrimination dans le traitement de cette affaire

Colère et indignation de toute une région contre la discrimination dans le traitement de cette affaire:

Dans la région du Draa-Tafilalet, près de Jebel Kissane à Zagora, un berger a retrouvé samedi le corps de Naïma, une fillette de 5 ans portée disparue depuis le 17 août. C’est le père de la petite fille qui l’a identifiée. Dans la soirée de samedi, le procureur général du Roi près la cour d’Appel de Ouarzazate après avoir annoncé dans la soirée du samedi 26 septembre 2020, la découverte des restes d’ossements humains de petite taille et quelques vêtements que le père de la fillette a reconnu comme ceux de Naïma Rouhi dans l’une des montagnes de Tafergalt, près d’Agdz.

Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet général pour déterminer les circonstances de cette mort, 41 jours après la disparition de la petite Naïma dans des circonstances mystérieuses. Elle a été confiée au Centre judiciaire de la Gendarmerie royale de Zagora, afin de mener une expertise sur l’ADN, extrait d’ossements humains afin d’établir le profil génétique, de déterminer les causes du décès, et de mener les investigations nécessaires pour élucider toutes les circonstances de cette affaire, fait savoir le communiqué du parquet.

Source Lire la suite : hespress.com