Accueil > Actualité > Sexe contre bonnes notes à l'université de Settat: cinq personnes interrogées, la BNPJ s'en mêle

Actualité

Sexe contre bonnes notes à l'université de Settat: cinq personnes interrogées, la BNPJ s'en mêle

Les scandales liés aux affaires «Sexe contre bonnes notes» refont surface. Cette fois-ci, c’est un professeur à la faculté de droit de l’Université Hassan Ier de Settat qui est impliqué. La Brigade nationale de la police judiciaire à Casablanca s’est saisie de l’affaire.

La faculté de droit de Settat est au cœur d’un scandale de sextorsion. L’affaire a éclaté au grand jour après la diffusion, à grande échelle, de discussions sexuelles sur l'application WhatsApp entre un professeur et ses étudiantes. Des vidéos portant atteinte à la pudeur et des messages érotiques envoyés par cet enseignant à deux de ses étudiantes ont inondé les réseaux sociaux.

 

Source Lire la suite : fr.le360.ma