Accueil > Culture > Festival : Khouribga accueille son premier navet

Culture

Festival : Khouribga accueille son premier navet

Khouribga accueille son premier navet:

C’est une histoire abracadabrantesque et grotesque qui vient, de nouveau, nous rappeler que la culture dans ce pays est boxée à l’envi, mise KO debout par de rampantes personnes. On vous en rend conte. En 1977, un détraqué du bulbe décide de créer un festival du cinéma africain, dit Rencontres des cinémas africains de Khouribga. Monté avec des bouts de ficelles, l’évènement prend progressivement forme, marque quelque pause et repart en passant les habits de Fondation.

Le festival, devenu pérenne, pousse sa folie à des débats mouvementés organisés à minuit. Le doux cinglé, à l’origine de cette macumba africaine, porte un nom sismique, aux répliques plus mouvementées que le tremblement de ses cils : Nour-Eddine Saïl. Cinéaste-philosophe, conférencier et écrivain, voix radio et décideur télé, directeur et président de prestigieuses maisons publiques ou privées, il rend l’âme le 15 décembre 2020, victime d’un virus dont on ne connait pas le visage. Aujourd’hui, sa mémoire est souillée par d’autres bacilles à multiples faciès, connus ceux-là.

Source Lire la suite : lopinion.ma