Accueil > Monde > Algérie : La valse aux adieux selon Chengriha

Monde

Algérie : La valse aux adieux selon Chengriha

Le général-major Mohamed Bouzit dit Youcef, l’ancien et très discret conseiller du président algérien mal élu, sur le dossier libyen, et ancien patron la Direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE), aurait été arrêté vendredi matin et serait aux aveux face aux enquêteurs du Centre principal militaire d’investigation (CPMI) à Ben Aknoun au « Centre Ghermoul », dans une caserne appelée « Centre Antar ». C’est dans l’intimité que l’on règle ses comptes chez la grande Muette en Algérie

L’ex-homme fort du renseignement extérieur algérien devra répondre en tant que principal suspect d’affaires de trafic d’influence, d’avoir reçu des avantages dus à son rang,  de corruption, mais également de trahison pour avoir divulgué de fausses informations afin de porter atteinte à la sécurité nationale. C’est connu, en Algérie plus qu’ailleurs quand on veut abattre son chien on l’accuse de rage. Au moins deux autres anciens hauts gradés de la Direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DDSE) sont également en état d’arrestation et font l’objet d’une enquête minutieuse pour leur complicité et leur participation aux  affaires de “Youcef“. A eux trois ils ont de quoi faire causette. Le général-major Major Bouzit 69 ans, avait dirigé de septembre 2013 à mars 2019 la DDSE, viré en cela à la chute de Bouteflika puis réinstallé en avril 2021 à ce même poste puis gentiment remercié en janvier dernier par le président mal élu car n’ayant pas fourni, assez d’éléments dans le dossier libyen.

 

Source Lire la suite : fr.hespress.com