France : Une association d'aide aux sans-papiers jugée pour «traite d’êtres humains»

France : Une association d'aide aux sans-papiers jugée pour «traite d’êtres humains»

«Vie de Paris», une association fondée en 2011 en vue d’aider les sans-papiers et les migrants, est au centre d’une polémique avec l’ouverture, ce vendredi, du procès de son président et de deux autres membres pour «traite d’êtres humains», apprend-on de France inter. Le Comité contre l'esclavage moderne et la CGT se sont portés partie civile dans cette affaire.

Le président de l’association est accusé d’avoir exploité plus d’une cinquantaine de personnes en situation irrégulière qui pensaient que leur travail les aiderait à être régularisés. L’association proposait l’enseignement de la «culture française» et une «domiciliation» moyennant un paiement allant de 45 à 90 euros. Les bénéficiaires se voyaient proposer une convention de bénévolat où ils s’engageaient à consacrer des heures à l’association contre une «gratification». Pour la justice, il pourrait s’agir d’un salaire versé pour travail dissimulé et illégal. En 2018, l’inspection du travail évaluait le chiffre d'affaires de l’association à 500 000 euros, «une estimation fortement minorée».

cndp

Accréditation N° : D-NL-189/2020

Dossier presse : 2022/02

Copyright ©Linformation.ma | Tous Droits Résérvés
Développé par WibDay