Accueil > Politique > Sahara : Alger redoute une «opération de troc» entre Rabat et Washington

Politique

Sahara : Alger redoute une «opération de troc» entre Rabat et Washington

Alger redoute que le feu vert du Maroc à la nomination d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, ne soit le fruit d’une négociation au préalable entre le royaume et les Etats-Unis. «Qu'est ce qui a été donné en contrepartie de cette acceptation ?», s'interrogent des sources diplomatiques contactées par l'agence APS. «Rabat pourrait troquer cette acceptation par le maintien de la reconnaissance américaine sur sa prétendue souveraineté au Sahara Occidental occupé, ou par sa présence illégale dans la zone tampon d'El Guergarate, à l'extrême sud-ouest du ce territoire non autonome, sous surveillance de l'ONU», répondent les mêmes sources.

Il semble que cette «préoccupation» algérienne ne soit pas, du moins pour le moment, partagée par le Polisario. Son représentant à New York voit dans l’approbation de Rabat à la candidature de l’Italo-Suédois Staffan de Mistura une concession du Maroc «aux pressions d’Etats, puissants au Conseil de sécurité».

Source Lire la suite : yabiladi.com