Accueil > Politique > Futur envoyé de l'ONU au Sahara: un ancien premier ministre Roumain favori

Politique

Futur envoyé de l'ONU au Sahara: un ancien premier ministre Roumain favori

Un ancien premier ministre Roumain favori:

Petre Roman pourrait bel et bien succéder à Horst Köhler comme émissaire onusien dans les provinces sahariennes, même si pour l’instant il refuse de confirmer. La junte algérienne, pour sa part, crie d’ores et déjà au complot.

L’ancien Premier ministre de Roumanie, Petre Roman, a refusé de démentir qu’il était en pole pour succéder à l’ancien président allemand, Horst Köhler, au poste d’envoyé personnel du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) au Sahara marocain.Joint par le média électronique roumain Digi24, il s’est, ainsi, simplement contenté de déclarer que “le processus est en cours”, ne voulant, on peut le comprendre, pas en dire plus. Ce qui, pour de nombreux observateurs, reviendrait en même temps de sa part à confirmer sa candidature. Et qui, surtout, doit donner des sueurs froides à la junte algérienne, dont les nombreuses officines médiatiques n’ont cessé d’attaquer M. Roman depuis que son nom est sorti.Et pour cause: le responsable roumain est loin d’être acquis aux thèses favorables à la séparation du Sahara marocain, portées par elle à travers le Front Polisario, et voit plutôt la région comme partie intégrante du Maroc qui verrait sa population exercer son droit à l’autodétermination dans le cadre de l’initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie du 11 avril 2007.

Source Lire la suite : maroc-hebdo.press.ma