La visite de deux délégations mauritaniennes à Dakhla et Laâyoune fait enrager l’Algérie et le Polisario

La visite de deux délégations mauritaniennes à Dakhla et Laâyoune fait enrager l’Algérie et le Polisario

Les médias algériens se sont cette fois-ci déchaînés contre Nouakchott, accusé de jouer ce qu’ils appellent « le rôle de la 5e colonne du Makzen » (sic). La cause : la visite qu’effectue actuellement un groupe d’avocats mauritaniens à Dakhla, entrés par le passage d’El Guerguerat... En brandissant des drapeaux marocains.

Quelque 44 avocats mauritaniens, avec à leur tête le bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Mauritanie, Maître Brahim ould Ebety, assistent actuellement à un séminaire de formation-sensibilisation à Dakhla. Organisée depuis le 19 mai dernier, et ayant cours jusqu'au 27 mai prochain, sous le thème générique des stratégies de prévention et de lutte contre l’exploitation des enfants dans les zones de conflit, cette rencontre a lieu dans le Centre international de recherches sur la prévention de ce fléau, récemment inauguré dans la capitale de la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Dans la soirée d'hier, mercredi 25 mai dernier, une prétendue union d'avocats relevant du Polisario a envoyé un communiqué à des médias mauritaniens, dans lequel elle qualifie ni plus ni moins de « violation du droit international » la visite qu’effectuent actuellement les hommes du barreau mauritanien à Dakhla, et qui, se lamente le communiqué du Polisario, « sont entrés au Sahara par le passage d’El Guerguerat en brandissant des drapeaux marocains ».

cndp

Accréditation N° : D-NL-189/2020

Dossier presse : 2022/02

Copyright ©Linformation.ma | Tous Droits Résérvés
Développé par WibDay